Rechercher
  • Sylviane Eugène

Confinement : comment gérer la classe à la maison ?


Nous traversons une crise sans précédent, qui nous oblige à nous adapter à une nouvelle façon de vivre. Vous découvrez « l’école à la maison », tout en assumant votre travail et la gestion du quotidien de vos familles confinées.

Face à cette situation inédite, vous vous posez beaucoup de questions et ressentez parfois de l’angoisse. Vous souhaitez faire de votre mieux pour vos enfants mais ne vous sentez pas suffisamment « armés » pour cette mission qui vous attend.

Chaque semaine, je réponds à vos questions !

Comment tenir le rythme imposé par la maîtresse avec un enfant réfractaire au travail ? Comment profiter de cette période pour le réconcilier avec l’école ?

(Marie, maman d’un garçon en CM1)

Faites part à la maîtresse des difficultés à suivre le rythme…Profitez de cette période de confinement pour consolider les acquis ou revenir sur ses lacunes, en privilégiant les heures durant lesquelles votre enfant est plus réceptif. Tout en tenant compte de votre propre disponibilité si vous êtes en télétravail.

L’école à la maison, c’est possible mais avec plus de flexibilité en termes d’horaires et de contenu :

  • Variez les contenus en alternant les contenus classiques avec des contenus plus ludiques que vous chercherez avec lui sur internet ou à la TV ou à travers des jeux plus classiques ( gare aux écrans).

  • Proposez-lui des tranches de 30 minutes de travail suivies d’une pause et un changement d’activités au bout de 30 minutes. Il est difficile pour un enfant de se concentrer plus d’une demi-heure d’affilée.

  • Ne cherchez surtout pas à reproduire l’emploi du temps de l’école…S’il travaille le matin, proposez-lui des activités créatives ou sportives l’après-midi.

En bref, pendant cette période, on peut apprendre mais différemment, loin de la routine habituelle. Profitez des visites virtuelles de musées, des documentaires mis en ligne pour lui faire prendre conscience qu’apprendre c’est aussi découvrir le monde qui l’entoure !

Comment rendre l’apprentissage de la lecture ludique ?

(Sylvie, maman d’une petite fille en CP)

Essayez de laisser libre cours à votre créativité :

  • Cherchez de beaux livres, avec de jolies histoires et de belles images (de nombreux sites ont mis des livres en ligne gratuitement). Ou mieux, laissez-la choisir. Puis, lisez l’histoire à tour de rôle en la mimant : l’une lit et l’autre mime. Une casserole peut devenir une couronne, le costume de Carnaval peut faire une belle robe de princesse…

  • Proposez-lui de vous faire classe, ou collez des mots écrits à la maison et imaginez des points à gagner quand les mots sont bien lus…Passez ensuite à des phrases.

  • Rédigez des phrases amusantes à lire. Exemple : « le crapaud rit de toutes ses dents », « Le chameau avale son chapeau ».

  • Découpez des phrases, mélangez les mots et alignez-les au hasard en les lisant à tour de rôle…

  • Si vous êtes en manque d’inspiration, vous trouverez des idées de jeux sur Internet. Si vous choisissez des jeux de lecture en ligne, soyez toujours présente à côté de votre enfant et toujours pour un temps limité !

Comment aider un enfant qui fait un rejet total de l’école suite à des difficultés rencontrées ?

(Fabienne, maman d’un enfant en CM2)

Tout dépend de la nature des difficultés : s’agit-il de difficultés liées à l’apprentissage ou de difficultés d’ordre plus « personnel » ? L’aide d’un psychologue peut s’avérer nécessaire. Vous pouvez me laisser vos coordonnées sur ma boîte mail et je vous recontacterai.

Ma fille n’arrive pas à restituer le sens des définitions qu’elle apprend avec ses mots. Doit-elle les apprendre par cœur ?

(Sophie, maman d’une fille en 6ème)

Il est normal de transformer les mots pour apprendre mais il est important de différencier ce qui doit être appris par cœur de ce qui peut être modifié (à condition d’en conserver le sens).

Les définitions et les formules de calcul font partie des éléments à connaître par cœur. Expliquez à votre fille que transformer, c’est normal car cela lui permet de comprendre. Une fois les éléments compris, invitez-la à revenir vers les mots initiaux pour les mémoriser. Le besoin de transformation étant plus ou moins important selon les individus, vous serez peut-être amenée à vous répéter et à faire preuve de patience…

J’ai du mal à m’organiser. Comment faire ? Je vois tant de choses à lui faire apprendre !

(Vanessa, maman d’un enfant en 5ème)

Surtout dîtes-vous que vous êtes là pour l’aider à apprendre mais que vous ne pouvez pas remplacer les enseignants. Discutez avec votre enfant des matières prioritaires en ne vous focalisant pas seulement sur les matières difficiles mais aussi sur celles qu’il aime. Construisez ensemble un emploi du temps qui peut être différent de celui de l’école :

  • Voyez quand il est plus réceptif pour travailler sur les matières les plus difficiles

  • Incluez dans l’emploi du temps les pauses, les activités extrascolaires en tenant compte de vos propres obligations si vous devez l’aider.

  • Conservez des rituels qui vont lui servir de repères : s’il commence à 9 heures le matin, il faut que cet horaire soit fixe. Ne variez pas d’un jour à l’autre, cela serait déstabilisant.

  • Prévoyez des pauses entre les différentes matières : une heure par matière avec 15 minutes de pause entre chaque changement par exemple. Le cerveau apprend d’autant plus efficacement que les choses à apprendre sont « découpées ».

  • Ne débutez pas un nouveau cours sans vérifier que votre enfant connaît le précédent, cela vous permet de garder un fil rouge dans son apprentissage.

Comment aider ma fille à travailler à la maison ? Il lui manque de la méthode, de l’organisation et certainement de la motivation pour remettre en temps et en heure le travail demandé par ses professeurs.

(Gustave, papa d’une fille en 1ère générale)

Concernant l’organisation, je vous invite à lire la réponse ci-dessus. Concernant la méthode, je posterai bientôt de nouveaux conseils ! Restez connecté !

Quand on n’est pas doué en langues (anglais et espagnol), comment venir en aide à son enfant ?

(Hélène, maman d’un enfant en 6ème)

Tout dépend de ses difficultés. Vous pouvez me laisser vos cordonnées sur ma boîte mail et je vous recontacterai. Mon fils est dans une phase de démotivation depuis le début de l’année scolaire. Il est bon élève mais il faut constamment le solliciter pour obtenir des résultats... Entre la grève et le confinement, il est encore moins motivé que d’habitude. Dois-je m’inquiéter ou n’est-ce qu’une phase de son adolescence ?

Stéphanie, maman d’un garçon en 4ème)

Il est normal qu’il soit moins motivé avec le confinement, qui est venu s’ajouter à la grève. De plus, l’adolescence est une période durant laquelle le jeune s’affirme et s’oppose souvent à ses parents. Continuer à le solliciter en essayant de ne pas « en faire trop » !

Je n’arrive pas à échanger avec ma fille sur la problématique de l’épiderme. Elle reste silencieuse...

(Eric, papa d’un garçon en terminale)

Est-ce la seule thématique sur laquelle elle refuse de communiquer ? N'hésitez pas m'en dire plus par mail.