Rechercher
  • SE Développement

« Apprendre à apprendre » grâce à la gestion mentale


« Apprendre à apprendre » peut sonner bizarrement à l’oreille.

Pourtant, c’est souvent la clé pour sortir de ses difficultés scolaires, toujours mal vécues par les élèves comme par leurs parents.

La pédagogie des gestes d'apprentissage ou gestion mentale, que j’utilise dans mon accompagnement, permet à chacun de (re)trouver le chemin de la réussite.

Trouver la bonne méthode d'apprentissage

L’intelligence est rarement en cause dans l’échec scolaire, contrairement à ce que certains croient ! Les élèves comme les étudiants sont tous en mesure de réussir leur cursus, à condition d’avoir une bonne méthodologie d’apprentissage. Développée par le professeur et philosophe Antoine de la Garanderie, la pédagogie des "gestes mentaux" permet à chacun de découvrir ses propres stratégies d’apprentissage, de les modifier et de les enrichir si besoin. En étudiant les habitudes de très nombreux élèves et étudiants, Antoine de la Garanderie a pu comprendre les mécanismes mentaux impliqués dans un apprentissage réussi , et les décrire tout aussi précisément que des gestes physiques.

5 gestes clés

A l’image d’un sportif qui décompose et répète ses gestes pour réussir une action, l’élève ou l’étudiant effectue des gestes mentaux pour atteindre ses objectifs : résoudre un problème, apprendre une leçon, structurer ses idées, comprendre un texte… Mon travail consiste à accompagner les enfants et les jeunes que je rencontre dans la découverte, puis l’utilisation des cinq gestes clés à la base des apprentissages : l’attention, la mémorisation, la compréhension, la réflexion et l’imagination créatrice. Cette méthode présente l’avantage de s’appliquer à tous les types de difficultés scolaires et à tous les profils d’élèves, y compris les profils spécifiques (« Dys », " TDAH" « Hauts potentiels »…) !

Le chemin vers la réussite

La première étape consiste toujours à retrouver confiance et motivation dans le travail. Grâce à des entretiens spécifiques appelés « dialogues pédagogiques », mes interlocuteurs découvrent, à travers des jeux et des exercices "non scolaires", leurs préférences et habitudes mentales en situation d'apprentissage . Ils prennent conscience de leurs points forts et de ceux à améliorer. Au fur et à mesure, ils mettent en application à l'école, les stratégies mentales efficaces identifiées, et en adoptent de nouvelles si nécessaire. La dernière étape est l’autonomie : ils savent quelle stratégie mentale mobiliser pour chaque tâche à accomplir, quelle que soit la matière scolaire. Ils obtiennent de meilleurs résultats et retrouvent le plaisir d’apprendre !

Le dialogue comme base de travail

Mon approche repose avant tout sur l’écoute et l’analyse. A travers nos entretiens, je recueille le ressenti, les difficultés et les besoins des jeunes. Je m’appuie sur leurs motivations et leur personnalité pour les accompagner au mieux, en respectant leur rythme. La bienveillance est la clé de mon accompagnement !