Réalisation - EWAG (2018) - Crédit photo : 123rf - Rawpixel

SE DEVELOPPEMENT - Sylviane EUGENE

Please reload

Posts Récents

Les écrans : faut-il les bannir ?

16.01.2020

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Devoirs de classe : en finir avec le casse-tête !

Vous appréhendez le retour de l’école de vos enfants car vous savez que le moment consacré aux devoirs sera une torture pour vous comme pour eux ? Vous n’êtes pas les seuls. Ce moment est redouté par 1/3 des parents* ! Comment faire pour bien accompagner son enfant sans perdre son calme ?

 

Se libérer du cadre scolaire 

En cas de blocage, l’idéal est de se détourner un instant du travail scolaire, et de pousser votre enfant à découvrir ce qu'il se passe dans sa tête quand il apprend. Demandez aux plus petits de faire un tour dans le jardin ou la cuisine, puis interrogez-les sur ce qu’ils y ont vu. Avec les adolescents, vous pouvez vous intéresser aux paroles de leur dernière chanson préférée. Invitez-les à vous expliquer comment ils s’y sont pris pour les retenir, les comprendre. Les jeunes prennent ainsi conscience qu’ils ont des capacités d’apprentissage et reprennent confiance en eux. 

 

Laisser le jeune organiser son travail

Laissez votre enfant commencer par les tâches qu’il préfère, une fois les urgences écartées. Apprendre ses leçons, faire ses exercices, ou effectuer des recherches… Laissez-lui le choix : il sera plus motivé à l’idée de s’atteler à une tâche qui l’intéresse plus que les autres. Certains enfants ont besoin de pratiquer avant d’apprendre. Pour d’autres, c’est l’inverse. Il est important de leur accorder un certain degré d’autonomie dans l’organisation de leur travail. 

 

Faire des pauses

Il est prouvé qu’au-delà de 30 minutes, nos capacités de concentration diminuent. C’est d’autant plus vrai pour les enfants et les adolescents ! Conséquence : il est nécessaire de leur accorder une pause de 5 minutes à partir de 20 minutes de travail. C’est à eux de trouver leur propre rythme : dès qu’il se sentent fatigués, ils s’arrêtent quelques minutes… sans écrans ! Ceux-ci nuisent considérablement à la concentration : réservez-les pour la fin de la journée, une fois le travail terminé et à condition qu’ils ne perturbent pas le sommeil.

 

Prendre de l’avance

La pire des solutions en termes d’apprentissage : apprendre ses leçons du jour au lendemain. Pour que le cerveau mémorise une leçon, ou la façon de faire un exercice, il est nécessaire d’y revenir plusieurs fois. Notre « muscle » cérébral a besoin de temps pour comprendre, retenir, réutiliser les notions mémorisées. Pour optimiser ses chances de mémorisation, demandez à votre enfant d’essayer de se souvenir de sa leçon sans la regarder, si possible le jour même où elle a été vue en classe. Son cerveau la mémorisera plus facilement au moment de l’apprentissage.

 

Valoriser votre enfant

Faites prendre conscience à votre enfant que son cerveau est comme un moteur, dont il peut se servir pour atteindre ses objectifs : réaliser ses rêves, choisir son métier, être indépendant. Félicitez-le à chacune de ses réussites : cette reconnaissance est un vrai facteur de motivation !

 

Source : étude Opinionway, septembre 2014

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square